• la neige enfin...

     

     

    Le jardin sous la neige dans la semaine.

    Dans la nuit de mardi à mercredi, la neige est tombée dans les landes. Nous avons eu un jardin tout blanc. mais cela  n'a duré que 24H, le lendemain avec la pluie, la neige avait fondu.

     

    la neige enfin...

    Les Massifs sont pourtant fleuris, bruyères, héllébores, jacinthes...

     

    la neige enfin...

     Hellebores et primevères.

     

    la neige enfin...

     

     

    la neige enfin...

     

    la neige enfin...

     

    les Jacinthes prennent la relève.

     

    la neige enfin...

     

    Jacinthes bleues.

     

    la neige enfin...

     

    Bonne semaine à tous.

     

     

     

    Pin It

    6 commentaires
  • La température a été plus que printanière, 20° à l'ombre environ dans la semaine avec un beau soleil...Mais on annonce des températures plus froides pour la fin du mois...on attend la vague Moscou- Paris...

     

    le 18 février 2018

    Le jardin au lever du soleil.

     

    le 18 février 2018

    Héllebores et primevères cohabitent

     dans les plates bandes. 

     

    le 18 février 2018

     

    Gros plan sur les primevères.

     

    Février : beau mais froid...

     Les premières jacinthes en fleurs...

     

    Février : beau mais froid...

     

    Un bouquet de roses Gertrude Jekyll - Mai 2017.

    Bonne semaine à tous.

     

     

     

    Pin It

    6 commentaires
  • Après le mois de janvier très pluvieux , février est un mois plus sec et plus froid.

     Une vague de froid a sévi au début du mois, mais la douceur et la pluie sont revenues en début de semaine. 

     

     

    Février 2018

    Quelques fleurs au jardin en Février.

     

    Février 2018

    Février 2018

     Les Bruyères...il y en a beaucoup dans le jardin.

     

    Février 2018

     Ici à coté des héllebores.

     

     

    Février 2018

     Quelques Héllebores dans les massifs.

     

    Février 2018

     

     

    Février 2018

    Des narcisses Paperwhite dans un pot d'Agapanthe.

    Merci Marithé pour le nom...

     

    Février 2018

     Un Amaryllis blanc dans la maison.

     

    Février 2018

     

    Un bouquet d'Héllebores et de Camélia.

    Bonne semaine à tous.

     

    Pin It

    11 commentaires
  •  Nous avons eu beaucoup de pluie en janvier, à tel point qu'un lac s'est formé dans le jardin, voir ci dessous :

     

    Le Camélia.

     

     

    Le Camélia.

     

     

    En ce moment le camélia est en pleine floraison. C'est un arbuste au feuillage persistant qui fleurit de décembre à mars. C'est une plante de terre de bruyères.

    Il fait partie de la famille des Théacées.

     

    Le Camélia.

    Le 15 janvier 218.

     

    Le Camélia.

     

    Le 26 janvier 2018.

     

    La multiplication se fait par boutures de feuilles ou tiges semi ligneuses des pousses de l'année entre aoùt et octobre...

    Il faut l'arroser en été en période  de sécheresse. On peut le cultiver en pot aussi.

    Quelques photos du camélia du jardin:

     

    Le Camélia.

     

    Le Camélia.

    Le Camélia.

     Bonne semaine à tous...

     

    Le Camélia.

    Pin It

    4 commentaires
  •  

    Même lorsqu'on connait bien les plantes, leurs noms nous paraissent étranges et obscurs. Pourtant, les botanistes n'ont pas nommé les végétaux au hasard : bien souvent, le nom vernaculaire et le nom latin font référence à la forme, la couleur ou l'utilité de l'espèce. Parmi leurs influences, les noms de fleurs inspirés par les animaux sont très fréquents. Voici un florilège des plus surprenants et des plus poétiques.

     
     

    Le myosotis



    Le myosotis est une vivace de la famille des Boraginacées. On la reconnait à ses petites fleurs généralement bleues ou blanches. Elle se cultive très facilement.
    • Le nom d'animal : myosotis vient du grec mus, qui signifie souris et de otos, qui signifie oreille. Elle doit son nom scientifique traduisible par "oreille de souris" à la forme de ses minuscules pétales.

     

     

    L'ophrys


    L'ophrys est une orchidée terrestre, c'est-à-dire qu'elle possède des racines et peut être plantée. Elle est reconnaissable par le labelle, son troisième pétale, à la forme caractéristique.
    • Les noms d'animaux : si l'ophrys ne produit pas de nectar pour attirer les pollinisateurs, elle use d'un tout autre stratagème : son labelle imite les insectes. Ainsi, on trouve des ophrys-mouche, abeille, bourdon et bien évidemment l'ophrys-araignée, impressionnante de similitude.

     

    La tulipe perroquet

     

    Il s'agit d'une vraie tulipe,  mais elle n'est pas tout à fait comme les autres. La tulipe perroquet se distingue par ses pétales froissés aux bords découpés. Elle est du plus bel effet dans les plates-bandes, auxquelles elle ajoute une touche de folie. 

    • Le nom d'animal : facile de comprendre pour quelle raison cette race de tulipe porte le nom de "perroquet" ! Ses couleurs chatoyantes et l'aspect de ses pétales en forme de plume rappellent les ailes de l'oiseau.

     

    L'edelweis.

     

    L'edelweiss est une espèce de vivace montagnarde protégée. Symbole de la Suisse et des Alpes, elle arbore une belle couleur de lait, une forme d'étoile et des pétales laineux. Il en existe des variétés cultivables pour le jardin.

    • Le nom d'animal : bien qu'edelweiss signifie en allemand blanc noble, et qu'on l'appelle souvent l'étoile d'argent, l'edelweiss porte un nom d'animal. Intitulée leontopodium en latin, elle se nomme littéralement "pied-de-lion". L'histoire ne dit pas si c'est à cause de ses pétales poilus.

     

     

    Le muflier

     

    Facilement invasif, le muflier est une vivace d'origine méditerranéenne, et dont le principal atout est sa longue floraison.  Il existe en de nombreuses couleurs et se plait dans toutes les situations.

    • Les noms d'animaux : l'appellation latine, antirrhinum, évoque la ressemblance de la fleur avec un museau. Son premier nom vernaculaire, le muflier, rappelle par sa référence au mufle qu'il s'agit d'une fleur dite "en gueule", à corolle bilabiée. Enfin, sa dénomination la plus connue est bien évidemment la gueule-de-loup, parfois nuancée en gueule-de-lion.

     

     Voir l'article ICI

     

     

     

     

    Pin It

    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique